Pourquoi Jasper ? Et bien parceque quand j’ai pris mon billet le guichetier m’a dit “en général les gens s’y arrêtent voulez-vous vous y arrêtez ?” Et bien s’ils s’y arrêtent c’est qu’il doit y avoir une bonne raison….

Je récupère ma voiture de location, passe par le visiteur centre et go, direction le canyon Maligne, qui va très vite me faire réaliser que je suis dans l’un des plus beaux parcs du monde.

Je poursuis vers le lac Maligne, où au bord de la route se promène paisiblement des bouquetins. Quand on la lui laisse sa place, la nature s’exprime…

Je voulais tenter une randonnée mais en suis dissuadé quand à deux reprises on me demande si je suis équipé d’un spray au poivre en cas d’attaque d’ours, euh je vais bûcher un peu le sujet avant de me lancer seul sur les sentiers….

Le lendemain c’est de bonne heure que je me lance à la découverte de la promenade des glaciers. J’ai bien fait je suis seul pour apprécier les premières cascades et cervidés.

Après avoir explorer les sentiers des cascades je remonte dans ma voiture quand j’aperçois sur le dit sentier une “petite” boule noire, à oui c’est bel et bien un ours noir.

Je comprends qu’il est en effet possible de tomber nez à nez à tout moment avec cet adorable animal.

Je poursuis ma route vers le champ de glace, un impressionnant glacier qui malheureusement l’est et le sera de moins en moins à cause du réchauffement climatique.

En chemin pour le magnifique lac Peyto, j’aperçois maman grizzly qui se promène avec son petit ourson.

Cette une explosion de couleurs, chaque lac des rocheuses est d’une couleur différente allant du bleu au vert mais toujours aussi saisissant.

Je décide après avoir visité les lacs Louise et Moraine, les incontournables de l’étape, de poursuivre jusqu’à la ville de Banff, agréable station de montagne.

Le lendemain petite rando pas trop loin des sentiers battus, bien entendu, pour découvrir le lac Minnewanka.

L’après-midi je poursuis avec une rando un peu plus sportive où je crapahute sur les 700 mètres de dénivelé positif en une heure.

Ça fait du bien, il est temps pour moi de me décontracter dans les sources d’eau chaude refroidies pour nous de 60 à 40°C.

Pour le dernier jour je reprends la route direction Jasper. Je fais plus de 600 km tant le parc est immense. En route, eh là qui va là, petit ours brun est de retour.

Impressionnant de voir cette faune, pour une fois on se sent chez eux et pas l’inverse. Je poursuis par une dernière rando pour apprécier 5 lacs différents.

Et voilà cette halte dans les parcs nationaux de Banff et Jasper aura été un super moment de mon voyage, et probablement parmi les plus beaux paysages que j’ai pu voir dans le monde.