Une journée de navigation et nous arrivons à Las Palmas.

Nous attendons notre place au port au mouillage, l’occasion de tester le nouveau kayak.

Nous disons au revoir à Étienne qui quitte ici l’aventure pour rejoindre Mayotte.

Las Palmas est une ville pratique pour préparer la transat nous en profiterons pour réaliser la maintenance du bateau et avitailler mais aussi visiter.

Les dunes de Maspalomas forment une étendue de sable tel un désert.

Nous passons par l’adorable petit port de Mogan où nous avions séjourné avec Dourgui l’an passé. Les fleurs des bougainvilliers embaument les ruelles.

Puis nous entamons une ascension du sommet de l’île sur une petite route sinueuse qui grimpe jusqu’à près de 2000 mètres d’altitude.

La végétation change, les températures chutent ; nous sommes maintenant en montagne, la tête dans les nuages.

Nous accueillons notre nouvel équipier, Gauthier comme il se doit en commandant toute la carte des tapas de notre petite bodega préférée, un régal.

Puis vient le temps de l’avitaillement, un petit casse tête pour faire les courses pour 4 pour un mois sans trop de produits frais ni de cuisson longue…bref nous chargeons 8 caisses plastiques pleines pour nous faire livrer sur le ponton. Le carré est un peu chargé…

Nous voilà fin prêts pour faire route vers le cap vert où nous ferons halte pour Noël avant de nous élancer vers les Caraïbes. Rendez-vous dans près de 900 milles sur un nouvel archipel.