Il ne s’agit pas vraiment d’une étape car je pars et je retourne au même point en faisant une boucle de 6 kms.

Cette boucle me permet d’aller jusqu’au point le plus occidental de l’Espagne, autrement appelé le bout du monde. Pendant longtemps, on a pensé que la terre s’arrêtait en ce point et que les démons régnaient au-delà.

Je profite de ma première matinée pour contempler le soleil se levant sur la mer.

Je fais un tour dans le port et visite son petit fort qui abrite le musée de la pêche.

Je poursuis en marchant vers le fameux cap.

J’arrive au point zéro des chemins de Compostelle. Il n’est pas possible d’aller plus loin en marchant…

En fin d’après-midi les pêcheurs débarquent la pêche du jour qui se négocie à la criée.

Le soir je prends le bateau pour admirer le cap vu de la mer.

Je termine cette journée en dégustant un délicieux poisson.