Très belle étape de 30 kms environ qui commence par rejoindre le canal du Loing en empruntant le pont d’une ancienne voie de chemin de fer.

Il est à peine 7 heures du matin, l’ambiance le long du canal encore fumant est très agréable.


Quelques kms plus tard nous arrivons à un point symbolique, nous quittons la région parisienne et entrons dans le Loiret.

Puis il est temps de se séparer de lui, après près de 30 kms à le suivre sur plus de la moitié de sa longueur. Ce canal haut lieu de la plaisance fluviale est très agréable à suivre à pied (ou à vélo).


Puis nous regagnons Ferrières en Gatinais, magnifique petite ville médiévale où s’y préparent des spectacles pour l’été.




Je profite de cette étape pour rejoindre le presbytère et y faire tamponner ma crédenciale, pas toujours évident de trouver les églises ouvertes. Le père me donne les coordonnées de personnes à Saint-Hilaire qui pourraient m’aider au besoin.

Puis on repart en suivant la Cléry, petit cours d’eau qui actionne nombres de moulins sur sa route.






J’ai sorti Bobby, l’accessoire tendance de cet été 2018, indispensable quand le soleil s’abat sur moi en milieu de journée.

Plus j’avance et mieux je comprends mon corps et comment gérer les efforts, la sieste du midi est devenue obligatoire ! Pas désagréable dans un si bel endroit.



On reprend la route à travers champs où l’on y croise quelques chevaux.



Billy fait la rencontre de William, un évadé à l’air sympathique.

Puis nous traversons un petit hameau lorsqu’un panneau attire mon attention. Intrigué, je décide d’entrer dans la cour de cette magnifique ferme.

Il s’agit d’une réunion de famille autour de Frédérique et Frédéric et leurs 4 enfants qui reviennent à l’instant d’un tour d’Europe de 12 000 kms à vélo. Nous discutons, partageons les expériences, on m’offre gentiment à boire et me propose un en-cas pour la route. Quel agréable moment passé, incroyable que nos routes se soient croisées ici à ce moment…

Je reprends la route difficilement mais il me reste des kms et cela ne va pas être une partie de plaisir. Je fais ma première erreur de balisage alors que ma batterie de téléphone est vide. Cela me fera faire au moins 3 kms de plus.



La fin est éprouvante mais j’arrive à atteindre le camping, monter la tente et prendre une bonne douche. Quel plaisir !