Superbe étape aujourd’hui, je démarre à 9h30 direction Montarcher, le village culminant de la Loire à 1200 mètres d’altitude. C’est le point le plus haut depuis le début de mon périple et la vue est au rendez-vous.

Le point positif du jour, c’est que la ville du Puy en Velay est plus basse et que globalement je descenderai. Nous reprenons avec Billy et Titou le chemin qui va confronter l’équipe à un gros dilemme.

Nous prenons l’une des deux routes que vous trouverez par vous même plus tard.

Je recroise un reptile rampant mais cette fois, il semble avoir eu moins de chance et être victime d’une attaque le malheureux.

Le chemin aujourd’hui me plaît beaucoup, mon sac me paraît plus léger et j’ai du mal à ne pas mitrailler de photo le magnifique paysage qui se découvre pas après pas.

Je continue en direction de la voie choisie par l’équipe, traverse des petits villages typiques où des volailles vivent encore sous la maison habitée.

Je reprends la route en direction de la Ville du coin, Ussons en Forez où la fête du village se prépare.

Comme je vais sans doute bivouaquer ce soir, je prends un menu midi en terrasse d’un restaurant. Et peu avant de repartir l’orage éclate ! Ouf je reste au sec.

L’accalmie venue, je reprends la route à la croisée des chemins.

Derrière c’est encore sombre mais devant cela semble moins menaçant.

Le chemin m’enivre pas sa beauté aujourd’hui, que des sentiers depuis le départ.

A nouveau de tous petits hameaux

Je poursuis par le chemin de César où je croise même un train sorti de nulle part au moment où j’arrive sur une petite voie ferrée.

Ce soir je bivouaque après m’être ravitaillé, dans une forêt superbe. La mousse du bois est hyper confortable. Seuls les bruits de la forêt me berceront après un dîner sommaire mais goûteux.